Opera

December 22nd, 2010 by anne

It finally happened! For the first time since we met, on the 19th of December, Akis took me to the opera. His choice of the venue (the Greek National Opera) is explained by the fact that when he lived in Athens, he used to go there from time to time and enjoy some operas or Greek operettas. Yes, Akis is a rocker but he has some “serious sides” too! And his choice of the musical work (The Magic Flute by Wolfgang Amadeus Mozart) is also easy to understand: he knows that Mozart is my favourite classical composer as he has heard so many stories about me being 3 years old and able to recognise any music composed by Mozart! It seems that once I said “it’s good but it’s NOT Mozart”!

I discovered an excellent orchestra and singers as well as a delightful couple of Papageno (Haris ANDRIANOS) and Papagena (Myrsini MARGARITI). The dialogues of Emanuel Schikaneder, who according to biographies is as pragmatic and self-reliant as his hero Papageno, are powerful and, in many occasions, funny!

I am sure this is not the last time we went to the opera in Athens!

C’est enfin arrivé! Pour la première fois depuis que nous nous sommes rencontrés, le 19 décembre Akis m’a amenée à l’opéra. Son choix de l’endroit (l’Opéra national grec) est expliqué par le fait que quand il vivait à Athènes, il avait l’habitude d’y aller pour savourer  certains opéras ou quelques opérettes grecques. Oui, Akis est un rocker, mais il a également quelques « côtés sérieux »! Et son choix de l’œuvre musicale (La flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart) est aussi facile à comprendre : il sait que Mozart est mon compositeur classique favorit puisqu’il a entendu tellement d’histoires décrivant ma capacité de reconnaître, à l’âge de 3 ans, n’importe quelle œuvre de Mozart et même d’être capable de dire « c’est bon, mais ce n’est pas du Mozart » !

J’ai découvert un orchestre et des chanteurs excellents ainsi qu’un délicieux couple de Papageno (Haris ANDRIANOS) et Papagena (Myrsini MARGARITI). Les dialogues d’Emanuel Schikaneder, qui d’après certaines biographies est aussi pragmatique et autonome que son héro Papageno, sont puissants et, dans beaucoup d’occasions, drôles !

Je suis certaine que ce n’était pas la dernière fois que nous sommes allés à l’opéra à Athènes !